CARACTERISTIQUES DU VAL DE LERE – BANNAY

DESCRIPTION DU VAL 

Situé en rive gauche de la Loire, le val de Léré-Bannay s’étend sur une longueur de 13 km, de Bannay à Belleville. Sa largeur moyenne est de 2 km soit une superficie d’environ 2700 ha.. 

Il est  encadré par deux parties non protégées, de St Satur à Bannay et de Belleville à Châtillon sur Loire (dans le département du Loiret). 

Le réseau hydrographique du secteur est constitué des rivières la Judelle, la Balance, l’Avenelle et de leurs affluents. 

Les communes dont le territoire est concerné par la zone inondable sont, d’amont en aval : St Satur, Bannay, Boulleret, Léré, Sury près Léré, Belleville sur Loire, Beaulieu et Chatillon sur Loire.

Occupation des sols : 

C’est un val essentiellement agricole, hormis la présence de la centrale nucléaire de Belleville. Quelques hameaux, qui peuvent être assez conséquents, sont situés dans la partie amont du val: Rognon, Le Petit et le Grand Sort, la Madeleine, le Grouzeau, les Fouchards.  

OUVRAGES DE PROTECTION 

Le val de Léré-Bannay est protégé par une levée d’une longueur de 16 km qui se prolonge par le déversoir de Léré, simple abaissement de la levée de 2,5 km de long , lui-même s’arrêtant contre le remblai de la centrale nucléaire de Belleville. 

 A l’amont et à l’aval de cette levée, les deux secteurs, de longueur respective 6 et 13 km, ne bénéficient d’aucune protection. 

RISQUE D'INONDATION 

Lors de la crue de 1846, tout le val a été inondé, à l'exception de la partie amont de la zone endiguée, entre le village de Rognon et de Bannay. Cette information, portée sur la carte du cours de la Loire éditée en 1852, est toutefois contredite par l'existence de deux marques de cette crue, l'une à Rognon, l'autre au lieu-dit "Le Cavignon". 

Pour la crue de 1856, la levée de Bannay, défendue par un bourrelet de 50 cm supérieur au niveau de la crue de 1846, a résisté à l'action des eaux (sources: Document d'archive du Service Spécial de la Loire). 

Pour celle de 1866 enfin, deux brèches se sont formées, l'une à l'extrémité amont de la levée, l'autre au niveau du hameau de Rognon. Tout le val a été inondé. 

Les niveaux maximums atteints aux échelles lors des crues du XIXème siècle et durant celle de 1907 sont les suivants :

                       

Année

Débits maximaux
au m3/s

Hauteur maximale de la Loire aux échelles de crues en m

Bec d’Allier

Cosnes

St Thibault

Cosnes

Chatillon sur Loire

1846

    6,09 5,85 6,60

1856

7600

7000 6,10

6,08

6,89

1866

7600

7000 6,34 5,74 6,70

1907

4150

4100 4,67

4,61

5,33

 

De nos jours, le déversoir de Léré se met à fonctionner lorsque le débit de la Loire dépasse 1900 m3/s. 

En crue de fréquence décennale, soit un débit de 3000 m3/s en Loire, une très importante inondation est déjà observée. Elle concerne non seulement les secteurs non endigués mais aussi l’extrémité aval du val proprement dit, inondée à la fois par le fonctionnement du déversoir de Léré et par remous, en contournant le remblai de la centrale de Belleville. Au-dessus d’une fréquence décennale, ce remous s’étend vers l'amont. Il concerne très vite la moitié du val endigué. 

Pour une crue comparable à celles de 1846,1856 ou 1866, en tenant compte de l’effet du barrage de Villerest, ce val demeurerait inondé par remous jusqu’au niveau des hameaux du Petit et du Grand Sort (commune de Boulleret) avec un fort risque de rupture de la levée.

CARACTERISTIQUES DU VAL DE LA CELLE

DESCRIPTION DU VAL 

Ce petit val est situé en rive droite de la Loire. Il s’étend sur 6 km depuis Myennes jusqu’à l’amont de Neuvy sur Loire. Sa superficie est d’environ 500 ha. Il n’y a pas de réseau hydrographique notable. Le val n’est pas urbanisé.

OUVRAGES DE PROTECTION 

Il est protégé des faibles crues par une levée de 3,5 km de longueur, de faible hauteur, ouverte à l’aval.

RISQUE D'INONDATION 

La plus grande partie du val est inondable par remous à partir d’une crue de fréquence décennale. 

Pour une crue de type de celle de 1856 dans les conditions actuelles, en tenant compte de l’écrêtement apporté par le barrage de Villerest, il serait totalement inondé et la levée de protection complètement submergée. 

 

CARACTERISTIQUES DES AUTRES SECTEURS INONDABLES

 

Il s'agit,  mis à part St Satur, de communes situées en  rive droite. Plusieurs secteurs agglomérés sont concernés. Il s'agit, de l'amont vers l'aval, des sites suivants: 

Ø      Cosnes-Cours-sur-Loire : l'inondation des quartiers les plus bas (quai, place de la pêcherie) est déjà importante pour la crue décennale. 

Ø      Neuvy-sur-loire : le quartier du port est atteint pour une crue de fréquence décennale. 

Ø      Bonny-sur-Loire : la déviation de la RN7 est coupée pour une période de retour supérieure à 20 ans. Cependant, les terrains situés entre cette déviation et le bourg sont inondés plus fréquemment, à partir du passage inférieur de la route d'accès au pont sous la déviation de la RN7. 

Ø      Ousson-sur-loire : les premières maisons, au niveau du port, sont touchées par une crue de fréquence décennale.